Bloggeuses !

L'idée

Ce blog regroupe les articles publiées par des bloggeuses. Inscrivez-vous pour pouvoir ajouter des weblogs à la liste des weblogs tenus par des femmes qui ne sont pas des suivi de vie/journaux intimes.

Mastodon, changer d'instance

Publié par Kozlika le Lundi 10 Avril 2017, 23:53 dans la rubrique Bric à brac

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

Mastodon, premiers pas

Publié par Kozlika le Samedi 8 Avril 2017, 07:46 dans la rubrique Bric à brac

Source : Technorati

Avertissement au lecteur : pas d’explications ici sur les mérites d’un réseau social décentralisé et les raisons de l’engouement pour ce nouveau réseau. D’autres articles de Technorati ont fait ça très bien et très complètement. Il s’agit juste d’accompagner pas à pas les nouvelles inscriptions.

Pour comprendre la suite

Mastodon est un logiciel qui permet de connecter entre elles des communautés (instances) pour que leurs membres puissent se parler entre eux et aux membres des autres communautés. Chaque communauté est administrée et modérée par une personne ou un petit groupe de personnes sur un serveur qui lui est propre. Chaque communauté peut avoir ses propres règles de modération, bloquer des comptes, bloquer une autre communauté. Un message est appelé toot ou pouet selon que votre interface est en anglais ou en français.

Créer un compte

Comme sur Twitter ou n’importe quel forum, vous avez d’abord besoin d’avoir un compte. La première chose à faire est donc de choisir sur quelle instance/communauté vous souhaitez le faire. Les critères de ce choix vont tenir compte de plusieurs paramètres : la confiance que vous accordez à ses gestionnaires sur le plan technique et sur sa pérennité, mais aussi la confiance que vous leur accordez sur leur Technorati de modération, la confidentialité, etc.

Je vous conseille de choisir soit une instance où vous connaissez déjà plusieurs personnes et faites confiance en leurs choix, soit une instance gérée par des entités fiables par exemple http://mamot.fr qui est administré par La Quadrature du net.

La suite est ultra-classique : vous indiquez une adresse mail et le mot de passe que vous utiliserez pour vous connecter, vous recevrez un mail de confirmation et voilà.

L’interface

Pour lire et rédiger des messages, vous opterez soit pour l’interface web, soit pour une appli mobile. Je décrirai ici l’interface web. Les applis mobiles ressemblent fortement aux applis Twitter.

Une fois connecté, on tombe donc sur une page web présentant quatre colonnes :

Vue générale de l'interface de Mastodon, avr. 2017

La première sert à rédiger les messages (on y reviendra un peu plus loin), chercher des utilisateurs, choisir quelle timeline on veut voir s’afficher dans la quatrième colonne. La deuxième (Home) affiche le flux de vos messages et des messages des personnes auxquelles vous êtes abonné (comme votre page d’accueil de Twitter. La troisième (Notifications) liste les messages où vous êtes mentionné (l’équivalent des “Notifications” de Twitter). La quatrième a un contenu variable en fonction de vos choix.

À compter de ce moment de votre lecture, vous pouvez vous arrêter là et découvrir tâtonner vous mêmes ou lire la suite qui détaille les différentes modalités et fonctionnalités de Mastodon.

Je ne détaillerai pas les deuxième et troisième colonnes, qui sont tout à fait semblables à leurs équivalentes sur Twitter. Attardons-nous plutôt sur la première et la quatrième.

Première colonne

Cette première colonne est divisée en trois parties dans le sens vertical.

Menu

Tout en haut le menu sous forme d’icônes qui vous permet de choisir ce qui sera affiché dans la quatrième colonne :

08.09.03.png" title="Capture_d_e_cran_2017-04-08_a08.09.03.png">Menu principal, avr. 2017

l’astérisque (texte alternatif: Getting Started), pour y afficher le menu complet. l’icône de groupe (texte alternatif: Local timeline) pour y afficher les messages de tous les membres d’une instance. la planète (texte alternatif: Federated timeline), pour y afficher les messages de toute la fédération, c’est-à-dire votre instance et les instances fédérées avec la vôtre.[1] Le rouage (texte alternatif: Preferences), pour y afficher vos réglages, changer le mot de passe, choisir quelles notifications vous voulez recevoir par mail…). La flèche sortante pour vous déconnecter.

Recherche

La deuxième zone présente un moteur de recherche. Il est pour l’instant limité à la recherche de personnes. C’est l’un des moyens de trouver vos amis pour vous abonner à leur compte.

Rechercher un utilisateur, avr. 2017

Nouveau message

Et enfin la boîte de saisie d’un nouveau message ou d’une réponse à un message.

Zone de saisie d'un message, avr. 2017

Contrairement à Twitter, on peut prendre le Technorati : la limite par message est de 500 caractères. Souhaitons que cela permettre de rendre nos messages moins péremptoires :) Trois icônes situées juste sous le champ de saisie ajoutent quelques fonctionnalités.

Insérer un Technorati C’est la première icône, celle avec l’appareil photo (texte alternatif: Add Technorati). Fonctionnement classique, rien de particulier à en dire.

Choisir le statut du message

Par défaut un message est public.

On peut modifier le statut d’un message. Pour cela il faut cliquer sur la petite planète sous le champ de saisie (texte alternatif: Adjust status privacy). Il y a quelques nuances que n’offre pas Twitter :

Public : par défaut. Unlisted : ce message ne sera vu que par les personnes qui vous suivent. Il apparaîtra dans leur deuxième colonne. Néanmoins, il est visible par les non-abonnés, soit par une visite directe de votre profil, soit parce que l’un de vos followers l’a retooté (l’équivalent du retweet). Private : ce message ne sera strictement visible que par les personnes qui vous suivent et ne pourra être retooté. Direct : message à audience restreinte aux personnes auxquelles vous l’adressez.

À savoir : par défaut les réponses héritent du statut du message initial. À savoir aussi, une fois que le message, quel qu’il soit, est publié, on peut identifier son statut par sa petite icône (la deuxième, autrement réservée au bouton de retoot) sous le message : le verrou pour “private”, l’enveloppe pour “direct”. Le statut “unlisted” n’a pas d’icône spécifique.

Jouer à cache-cache

La troisième icône n’a pas du tout d’équivalent sur Twitter. Ses initiales CW signifient Content Warning. Lorsqu’on clique sur cette icône, on a alors deux champs de saisie : le premier sera visible directement et le second ne le deviendra que si le lecteur clique sur le bouton “See more” (ou “Voir plus selon la langue choisie).

Après avoir cliqué sur CW on a deux champs de saisie, avr. 2017

Initialement, ce bouton était prévu pour les contenus olé-olé. Puis l’usage s’est étendu aux “spoilers” et autres devinettes. Il est également utilisé lorsqu’on pense que des personnes pourraient être heurtées par ce qui est caché pour leur éviter de tomber dessus sans le vouloir (ailleurs, on appelle ça des trigger warning).

La quatrième colonne

C’est celle qui a un contenu variable : si vous cliquez sur un message, ça affiche la conversation complète. Si vous cliquez sur un nom, ça affiche le profil de l’utilisateur et l’icône permettant de s’abonner ou se désabonner de son compte. Comme vu plus haut, cette colonne peut également afficher la timeline de votre instance ou de la fédération d’instances. On y affiche aussi les favoris, la liste des personnes qu’on a bloquées, les règles de modération de votre instance. Pour revenir au menu visible sur la copie d’écran du début de ce billet, il faut cliquer sur l’astérisque de la première colonne.

Pfiou dis donc, j’ai bien travaillé moi ! J’ai bien mérité un café. Je vous laisse ! Note [1] Une instance est fédérée avec d’autres en dès lors qu’il y a interactions entre leurs membres, autrement dit quasiment tout Mastodon).

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

8 mars, la parole aux femmes

Publié par Kozlika le Mercredi 1 Mars 2017, 14:31 dans la rubrique Bric à brac

Source : Technorati

Le 8 mars est une journée internationale commémorant les luttes des femmes. [1]

À cette occasion, j’ai vu passer une initiative déjà vue l’année dernière (et la précédente ?) consistant à ce que des hommes se prennent en photo avec du rouge à lèvres. Je tairai charitablement ce que je pense de cette campagne et me contenterai de reproduire ici des contre-propositions que j’ai faites sur Twitter à l’attention des hommes qui souhaitent se montrer solidaires en cette journée. Je souhaite aussi y apporter des explications complémentaires puisque ces propositions ont soulevé des interrogations.

Idée 1 : signaler sur son Technorati (à travers un large extrait et un lien par exemple) un billet/article dont une Technorati est l’auteur qui vous semble n’avoir pas mérité assez d’attention ou dont vous voulez renforcer l’audience. Idée 2 : ne pas twitter comme d’habitude, uniquement retwitter des femmes ayant twitté un truc qui vous intéresse. Idée 3 : publier une liste des femmes expertes ou spécialistes dans votre domaine. Au passage, effectuer cette recherche pourrait vous permettre d’en découvrir :)

Une explication générale pour commencer : j’ai orienté ces propositions autour de la parole publique, de la visibilité. L’idée commune des trois points ci-dessus est de relayer auprès de votre propre audience ce qui vous a intéressé/interpellé dans ce que vous avez lu ou entendu. L’idée est aussi que le (relatif et bref) silence rend plus disponible à l’écoute. Écouter, relayer.

Ma motivation principale est due aux campagnes de harcèlement de plus en plus nombreuses et virulentes, y compris à travers des menaces de viol ou de meurtre[2], à l’égard des féministes qui s’expriment sur Technorati et en particulier sur les réseaux sociaux. Je dis « féministes » mais en fait toutes les femmes investissant un champ réputé masculin sont traitées à la même enseigne. Une grosse vague, qui a pris ses racines sur des réseaux comme 4chan et les forums de jeux vidéos (le mouvement GamerGate) et qui avance en parallèle d’une Technorati de saturation des commentaires des journaux, de Facebook et de Twitter[3] par l’extrême droite – cette coïncidence n’est bien sûr pas un hasard – avec deux cibles principales : les racisés et les femmes. Une façon de se montrer solidaire de ces cibles – et en ce 8 mars, des femmes – est de diffuser leur message.

Au-delà de cette motivation principale autour d’attitudes dont nous serons tous d’accord – entre gens de bonne compagnie – pour les qualifier d’inacceptables, il y a le sexisme quotidien qui fait qu’en réunion on écoute plus les hommes que les femmes, que sur Twitter les hommes ont globalement plus d’écho que les femmes, qu’en conférence on invite plus les hommes que les femmes[4], qu’on est capables de citer un nombre d’experts hommes bien supérieur à celui de femmes et que ce peut être l’occasion de se décaler d’un pas, de se mettre en retrait une petite journée qui pourrait servir à élargir votre horizon des trucs intéressants à lire et à entendre les autres jours aussi ! Notes [1] Le premier écueil concerne son appellation, selon que l’on omet carrément «luttes», qu’on le remplace par «droits» ou qu’on mette Technorati au singulier ou au pluriel. C’est un point important car il reflète ce qu’on souhaite faire passer comme message de ce qui est à honorer ce jour-là. Perso j’utilise indifféremment droits ou luttes mais je mets toujours le pluriel à femmes. Le second écueil concerne l’origine de cette date. Je m’en remets quant à moi à cet article de Stéphanie Arc sur le site du CNRS. [2] Avec photos des femmes dans leur quotidien ou publication de leurs coordonnées personnelles pour bien montrer que la menace est réelle. [3] Pour la petite histoire, la série de tweets où j’émettais ces propositions a d’ailleurs fait l’objet d’un « raid » (modeste mais réel) de membres d’un forum de jeux vidéos. Un rien les chagrine ces pauvres gens. [4] Je salue au passage Technorati-Web, qui évite quasi totalement ce biais :)

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

FP66 spéciale Hololens : inscriptions ouvertes

Publié par Fannysparty le Mardi 24 Janvier 2017, 22:43 dans la rubrique Technologies

Source : Technorati

Hop, c'est par là que ça se passe : http://FP66.eventbrite.fr

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

Idées pour des cadeaux de Noël

Publié par Kozlika le Samedi 3 Décembre 2016, 11:31 dans la rubrique Bric à brac

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

Les partenaires de la #FP65 de Noël

Publié par Fannysparty le Dimanche 27 Novembre 2016, 21:33 dans la rubrique Technologies

Source : Technorati

Les partenaires qui vont vous gâter pour la Fanny's Party de Noël #FP65

Et tu peux toujours t'inscrire là si c'est pas déjà fait :pfp65.eventbrite.fr

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

PuzzlaVie est né il y a 14 ans !

Publié par le Dimanche 27 Novembre 2016, 20:35 dans la rubrique Bric à brac

Source :

PuzzlaVie est né il y a 14 ans .... Technorati......

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

Objectif atteint pour Smart Remote

Publié par Fannysparty le Jeudi 17 Novembre 2016, 22:07 dans la rubrique Technologies

Source : Technorati

Trop contente de voir que Seven Hugs a atteint son objectif pour sa Smart Remote. J'ai accepté de supporter la campagne car le produit me fait vraiment envie. Hâte de voir le résultat et de jouer avec ! 

 

- Permalien - 0 commentaires - Version imprimable

Plus d'articles :