Bloggeuses !

L'idée

Ce blog regroupe les articles publiées par des bloggeuses. Inscrivez-vous pour pouvoir ajouter des weblogs à la liste des weblogs tenus par des femmes qui ne sont pas des suivi de vie/journaux intimes.

Aganila

Publié par [moi] le Jeudi 12 Avril 2007, 19:37 dans la rubrique Bric à brac - Version imprimable

Source : Technorati

Le musicien martiniquais Curtis Louisar est mort hier à l’âge de 57 ans. Je n’ai pas pu vous faire un article dessus avant aujourd’hui parce que je voulais absolument vous mettre la chanson dont je vais vous parler. Sa dernière apparition publique remonte au mercredi 21 mars. Curtis Louisar était invité au Prix Sacem 2006. Et c’est là qu’il a chanté pour la dernière fois Aganila, le titre qui l’avait révélé au grand public. Curtis Louisar, 57 ans en juin, est décédé mercredi dans la nuit à l’hôpital du Lamentin des suites d’une congestion cérébrale. C’est un voisin qui avait donné l’alerte après avoir découvert le chanteur inconscient à son domicile vendredi 6 avril. Curtis Louisar habitait seul dans le quartier de son Technorati, à Débat, à Rivière-Pilote. Sa dernière apparition publique remontait aux Prix Sacem 2006 du 21 mars dernier. Il y a interprété pour le dernière fois la chanson qui l’a révélé public martiniquais en 1982: “Aganila“. La particularité de tube local (chanté en créole) c’est que son refrain est composé de trois mots dont on ignore la signification. Vous avez bien lu. Ce n’est pas du français (of course), ce n’est pas du créole. Rien de connu. “Revana, Matildana, Aganila”. Voilà ce qu’il dit. Bien sûr cela a donné lieu aux spéculations les plus folles mais Curtis Louisar n’a apparemment jamais donné une explication satisfaisante. Pas assez pour qu’elle traverse les années en tout cas. Ceci dit, de vous à moi le reste du morceau n’est pas compréhensible pour autant bien que je soit fluent in creole ! Quoiqu’il en soit, l’île a été envoûtée dès les premières notes d’”Aganila“. Je crois que cela rajoute du mystère à la tristesse que véhicule cette ballade qui a bercé mon Technorati. Technorati, Technorati. Ce morceau m’émeut encore aujourd’hui sans que je ne sache véritablement pourquoi.


Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

je suis sa nièce, la fille de son frère. je veux juste dire que ces trois mots ont une signification et que tout le texte de cette chanson a un sens. si tu ne le comprends pas c'est vraiment dommage...

Anonyme - 16.04.07 à 17:19 - # - Répondre -

Commenter l'article